mardi 20 novembre 2012

Sexus 151 - 160 Le sexe est le plus illogique des besoins
























Sexus 160



"Seul le battement à l'unisson du sexe et du coeur peut créer l'extase."

                                                                                Anais Nin








































Sexus 159



"Le sexe est le plus illogique des besoins"

                                                        Bjork





































Sexus 158



"Le mâle repoussé traite généralement de "salope" la femme, qui précisemment, refuse de l'être."

                                                                               Marcel Pagnol




































Sexus 157



Le sexe est le prix que les femmes paient pour se marier.
Le mariage est le prix que les hommes paient pour avoir du sexe.

                                                                                 Allan Pease





































Sexus 156



"Les hommes ne pensent qu'au sexe. certains le disent, ils sont rares."

                                                                             Denis Robert








































Sexus 155



"Fesse, queue, doigt, advienne que pourra."

                                            Jacques Prévert






































Sexus 154



"En Amérique, le sexe est une obsession; ailleurs c'est un fait".

                                                                        Marlène Dietrich






































Sexus 153



"C'est le destin du sexe de paraitre moins romantique que le désir."

                                                                          Utto Rudolph





































Sexus 152



"Une nymphomane est une femme aussi possédée par le sexe que l'homme moyen."

                                                                                 Mc Laughlin









































Sexus 151



"L'amour, ce n'est pas la femme, c'est le sexe."

                                                      Paul Valéry